Paysages de marais
Mode : Individuel
Age : 25 – 45 ans

Bois Saint-Louis

Cette photo du bois Saint-Louis à Orvault fait partie d'un travail de recensement des zones humides naturelles inscrites à l’intérieur du périphérique de la métropole nantaise. En limitant volontairement le secteur exploré à une aire urbaine familière, l’objectif est en réalité de provoquer chez le spectateur un sentiment de dépaysement. Le dispositif de prise de vue, vise à magnifier cette nature ordinaire, qui apparaît alors comme foisonnante, voire exotique.

La richesse apparente de ces images contredit néanmoins la réalité de ces paysages anthropisés, entretenus ou non, mais cantonnés dans leur rôle de bassin de rétention des eaux de pluie. Isolés, ces milieux ont tendance à s’appauvrir et se referment sur eux-mêmes malgré les protections dont ils font l’objet.

En écartant du champ tout indice d’urbanité, on y découvre néanmoins une diversité insoupçonnée dans une grande métropole, ce qui fait tout le paradoxe de ce projet.